L'Acceptation en coaching

31 Mar 2015

Nous connaissons tous la Prière de la Sérénité attribuée au Stoïcisme : « Mon Dieu, donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer et la sagesse de distinguer entre les deux. »

 

Cette citation met en avant le concept d’Acceptation.

 

Mais qu’entendons-nous par « acceptation » ? La culture occidentale a souvent entendu « résignation » : accepter ce qui ne nous plaît pas parce que, la vie, au fond c’est fait de souffrance et nous trouvons du mérite dans la souffrance.

 

La résignation est s’avouer vaincu, baisser les bras et subir l’adversité. L’Acceptation (oui, avec un grand A !) n’est pas synonyme de résignation mais, paradoxalement, de tout le contraire.

 

Acceptation implique acquérir la conscience et le recul pour identifier ce qui ne dépend pas de nous et lâcher prise. Nous cessons de nous battre inutilement contre une réalité qui est bien là.

 

Et cela nous montre, surtout, qu’il y a énormément de choses qui dépendent de nous. Accepter la réalité telle qu’elle est nous ouvre le champ des possibles et nous aide à focaliser toute notre énergie dans ce qui est dans notre pouvoir d’action.

 

Et dans le coaching ? J’ai utilisé le concept d’Acceptation comme levier de progression dans la problématique de ma cliente Flávia.

 

Flávia est expatriée. Pour des raisons diverses, elle s’est retrouvée dans un contexte professionnel difficile, où elle n’arrivait pas à s’épanouir et n’avait pas de possibilité matérielle de changer de poste. Son titre de séjour était lié à son entreprise durant les premières années. Voulant rester dans son pays d’accueil, elle avait décidé de prendre son mal en patience.

 

Cette situation, qui se prolonge dans le temps, où elle a l’impression de subir sa vie, provoque en elle un état de pessimisme extrême. C’est à ce moment là qu’elle fait appel à moi en tant que coach.

 

Nous avons fait un travail centré sur les valeurs de Flávia : quelles étaient ses valeurs de vie ? Individuelles et fondamentales à son épanouissement personnel. Son domaine professionnel ne lui permettait plus d’affirmer ces valeurs au quotidien. C’est quelque chose que, pour l’instant, elle ne pouvait pas changer.

 

Cependant, elle pouvait les vivre dans ces autres domaines de vie, possibilité qu’elle avait perdu de vue. Elle a pu identifier les domaines de vie où elle pouvait focaliser plus d’énergie et qui lui permettraient de réaliser ses valeurs. Cette prise de conscience n’a été possible qu’une fois qu’elle avait distingué :

  • ce qui ne dépendait pas d’elle : sur cela, elle a fait un travail lié au lâcher-prise

  • et ce qui dépendait d’elle : elle a pu se focaliser pour introduire des changements significatifs importants à son épanouissement.

Le résultat a été la prise de conscience qu’elle n’avait pas à subir pas sa vie. Elle avait des contraintes, certes, mais elle avait repris les commandes de sa vie. Il s’agit aussi du regard qu’on porte sur une situation et l’énergie qu’on décide d’y consacrer.

 

L’Acceptation vous permet cela : changer votre regard, ne plus vous sentir victime de la vie. Identifier ce qui dépend de vous, reprendre les commandes de votre vie et consacrer toute votre énergie à le réaliser. Le refus de la réalité nous mène à ne plus voir nos marges de manœuvre. Nous en avons toujours.

 

L’Acceptation est un principe de développement personnel qui vous fera comprendre que vivre est un art. Selon le psychologue Henry Ellis, "tout l'art de vivre se trouve dans un subtil mélange de lâcher prise et de tenir bon."

 

 

 

Please reload

Posts publiés

L'Ecoute : un levier de productivité

29 May 2018

1/10
Please reload

Recherche par tag
Posts récents
Please reload

Suivez nous
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic