David Denborough écrit ce livre à la poursuite d’un rêve partagé avec Michael White : écrire un livre grand public dont l’objectif serait la diffusion des idées narratives permettant au lecteur.rice de cultiver sa résilience au quotidien.

 

Il s’agit donc d’un livre profondément accessible à quiconque.

 

Dans une société où nous sommes happé.e.s par un rythme effréné, où les standard élevés (de beauté, de succès, d’intelligence, de conformité et toute autre sorte d’injonctions) nous font cultiver l’idée douloureuse que nous ne sommes pas au niveau, la diffusion d’un ouvrage de ce type me paraît essentielle et libératrice.

 

C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de traduire ce livre à la langue française. 

 

 

Ces lignes permettent au lecteur.rice de se connecter à ses ressources et à tout ce qui est précieux dans sa vie. 

 

Elles nous permettent aussi de nous positionner dans une ligne historique élargie. Dans une époque teintée de plus en plus par la « Cancel Culture », ces lignes nous invitent à nous reconnecter à nos ancêtres. Si nous ne partageons pas leurs vues ou leurs agissements, ce livre nous invite à comprendre leur contexte et, surtout, à agir en acteur du changement dans le redressement des effets éventuellement néfastes de leurs actions. Quelle belle idée que de sortir du jugement stérile et de passer à l’action en prenant conscience que nous écrivons l’Histoire même par les plus petits de nos actes.  

 

Mais ce n’est pas tout. Au-delà des profondes réflexions que ce livre nous invite à avoir, il sera aussi très utile à tout.e Praticien.ne Narratif.ve qui souhaite enrichir sa pratique. Ce livre est un ouvrage majeur qui offre une vue panoramique sur tous les principes, concepts et processus fondateurs de l’approche narrative. Il transmet merveilleusement aussi bien la philosophie profonde de cette approche que des exercices détaillés à travers lesquels l’auteur nous guide pas à pas vers nos histoires préférées. 

 

Finalement, il s’agit d’un livre qui n’hésite pas à aborder l’adversité ainsi que les grands maux de notre société. Ces thématiques ne sont pas abordées dans le jugement ou l’esprit revanchard, elles sont abordées avec l’intention profonde de nous permettre de créer des systèmes nous permettant, tels des planches de salut, de « naviguer au travers les heures sombres de nos vies vers le moment présent. » (Michael White).